Blog - Comportement

Pourquoi mon chien aboie ?

Publié le 15 Décembre 2023
Pourquoi mon chien aboie ?
J’ai récemment reçu un message de Carole, une lectrice.

Son chien Lester a développé un comportement assez problématique depuis quelques jours.

À chaque repas, il se met à côté d’elle et se met à aboyer en continu.

La seule solution qu’elle ait trouvée : le sortir de la salle à manger, car sinon, il ne veut pas s’arrêter.

Pourquoi Lester a cette réaction inhabituelle ? Il ne le faisait pas avant, pour Carole, cela sort de nulle part.

Chaque aboiement a sa propre signification et, avec le temps, vous pouvez, vous aussi, comprendre votre chien.

Aujourd’hui, je vais vous dévoiler comment reconnaître les différents types d’aboiements, et comment apaiser ceux qui sont intempestifs.
Une réaction liée à un événement particulier :
Vous lui donnez ce qu’il souhaite :
Il est possible que votre chien aboie pour vous demander quelque chose.

Frustré de ne pas avoir ce qu’il veut (jouet ou nourriture) il va aboyer pour relâcher ce surplus de frustration et pouvoir exprimer son ressenti.

L’aboiement va alors être aigu et répétitif, et le chien va regarder la source de sa frustration.

Par exemple, dans le cas de Carole, il est fort probable que son chien ait ce comportement parce qu’il souhaite partager son assiette…

En creusant un peu le sujet, Carole m'a révélé que Lester était gardé par une amie depuis plusieurs week-ends.

Cette amie a pris l'habitude de lui donner un peu de son assiette lors du repas.

Un soir, alors que Lester a aboyé près de son amie, elle lui a donné à nouveau de la nourriture provenant de son assiette.

Lester a donc compris : si j'aboie, j'ai un morceau de nourriture.

Sans le vouloir, elle a renforcé l’aboiement de Lester.

Si vous êtes dans la même situation que Carole, voici comment y remédier :

Il faudra, dans un premier temps, éviter un surplus de frustration.

Par exemple, donnez à manger à votre chien en même temps que vous, ou une friandise masticatoire afin qu’il puisse s’occuper pendant votre repas.

Ensuite, et vous devez vous y tenir, ne cédez pas lorsqu’il aboie. À l’inverse, récompensez-le lorsqu’il est calme.

Il assimilera alors très vite qu’aboyer n’est pas la meilleure des façons de procéder.
Il vous alerte !
Que votre chien soit sociable ou non, il aboie sûrement lorsque la sonnette retentit.

De peur qu’un intrus pénètre dans votre maison, il va aboyer pour vous prévenir de cet événement jugé dangereux d’après lui.

Selon son tempérament, il peut aussi être constamment sur ses gardes, et aboyer au moindre bruit.

Dans ce cas-là, il fera des petits “woufs” assez espacés qui s'accélèrent et deviennent de plus en plus fort si le son devient clair (par exemple un bruit de sonnette ou de portail qui s’ouvre).

Un des facteurs qui va accroître ce comportement est le stress. En effet, si votre chien ne se sent pas en confiance dans son environnement, il va alors montrer plus de vigilance et aboiera plus fréquemment qu’un chien détendu.

Un chien peu ou mal sociabilisé va aussi être plus enclin à aboyer plus souvent.

Pour aider votre poilu s’il est atteint de ce comportement :
  • augmenter ses sessions d’activités physiques et mentales (un chien bien dépensé est moins stressé et sera moins en hypervigilance).
  • faire en sorte qu’il ne s’ennuie pas, pour ce faire, vous pouvez lui proposer des friandises naturelles afin de l’occuper.
  • faire la liste des bruits qui déclenchent des aboiements.
  • associer le bruit qui gêne votre chien à quelque chose de positif (friandises, caresses, jouet).
Tout cela aura pour but de détendre votre chien, et de changer son comportement quand un bruit qui le dérange retentit.
Une personne extérieure :
L’aboiement peut aussi indiquer une menace. Il sera très grave et sourd, accompagné parfois de grognements.

Ils peuvent survenir à l’encontre d’un humain, ou d’un congénère, et signifient : “ne t’approche pas”.

Si le chien est tenu en laisse, il est possible que ses aboiements tournent à l'aigu à cause de la frustration, car il ne pourra pas atteindre sa “cible”.

Si ce comportement devient fréquent, et que votre chien devient de plus en plus agressif, il est indispensable de se faire aider par un professionnel.

Cependant, pour commencer à apaiser ses réactions, vous pouvez déjà éviter de l’exposer à ce qui le déclenche ou, du moins, respecter les distances dont il a besoin pour gérer ses émotions.

S’il n’aime pas les inconnus, évitez de l'emmener dans des endroits bondés de monde, en cette fin d’année, aux marchés de Noël par exemple.

S’il ne supporte pas de croiser d’autres chiens, alors privilégiez des promenades qui ne sont pas trop prisées et veillez à garder une distance raisonnable.
Il exprime ses émotions :
Il est joyeux, et il veut vous le faire savoir
Que ce soit lors d’une séance de jeu avec vous ou avec un congénère, il est possible que votre chien aboie, mais pourquoi ?

Ce comportement n’est pas lié à un état négatif, de stress ou de peur, mais bien à de la joie et de l’excitation.

Certains critères vont plus ou moins influencer cette réaction.

Si votre chien est jeune, énergique et/ ou excitable rapidement, alors il va être très enclin à aboyer.

Également, depuis des décennies, certains chiens de chasse sont entraînés à aboyer dès qu’ils trouvent du gibier. Un chien dont le patrimoine génétique est marqué par la chasse sera alors davantage prédisposé à aboyer.

L’aboiement de joie est généralement aiguë et insistant, comme si le chien ne savait pas s’arrêter, et ont tendance à s’amplifier avec le temps si nous ne faisons rien.

Ils vont permettre au chien de décharger toute cette excitation qu’il ressent et le soulager de ce trop-plein d’émotion afin qu’il puisse revenir à un état émotionnel plus stable.
Votre chien a peur :
Cet aboiement est instinctif. Il va être très aigu, et s’accompagner de postures basses et de signaux d’apaisement.

Ils peuvent survenir si le chien se fait attaquer ou encore s’il stresse d’être seul ou isolé.

Cet aboiement s’arrête dès que le sujet de la peur s’éloigne, qu'il prend confiance, ou dans le cas d’un sujet d’anxiété de séparation, dès que son humain revient.

Il est très important d’adopter le bon comportement, car dans le cas inverse, vous risquez d’aggraver la situation et de rendre votre chien encore plus craintif.

Ne cherchez pas à faire taire votre chien à tout prix, mais essayez de le comprendre et de l’aider à se sortir de ces situations de stress intense.

Vous devez impérativement l’aider à se sentir à l’aise et en sécurité auprès de vous.

Les réprimandes verbales et physiques doivent être bannies car elles renforceraient la crainte, et risqueraient de briser le lien de confiance existant entre votre chien et vous.

Pour l’aider à dépasser ses peurs, vous pouvez, petit à petit, faire de la désensibilisation face à des situations qui l’effraie. Le but n’est pas de l’exposer à sa plus grande peur du jour au lendemain, mais d’aller à son rythme afin que cela ne soit pas trop brutal pour lui.

J’espère que cette lettre vous aura permis d’y voir un peu plus clair dans le moyen de communication de nos poilus.

Votre chien aboie-t-il souvent ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire.

Amicalement,
Claude Lefevre et mes trois chiens, Pénélope, Maki et Merlin

Cet article vous a plu ? Partagez-le :

Aucun commentaire

Poster un commentaire
Ajouter un commentaire
Répondre
Répondre

Copyright © CHIEN VIE ET SANTÉ 2019 - 2023. Tous droits réservés.

Site réalisé par l'agence Developr.
visa mastercard paypal apple pay google pay
  • En stock